Un mois de janvier 2023 coupé en 2

Un mois de janvier coupé en 2 à Bourg en Bresse.
2 périodes bien distinctes ont été mesurés durant le mois de janvier 2023, le résultat reste très doux au global car avec une température moyenne de 4.7°C cela reste 1.6°C au-dessus des normes de saison pour janvier (3.2°C) #Ain

Anomalie de températures à Bourg en Bresse vs normales 1991/2020

Du 1er au 17 janvier c’est une longue période très douce qui est localement exceptionnelle (quelques records mensuel de douceur battus le 1er janvier dans l’#Ain)

Puis une période anticyclonique plutôt fraiche du 18 au 31 souvent sous les stratus.

Au niveau précipitation, là aussi un mois coupé en 2, car la majeure partie des précipitations sont tombées avant le 20 janvier.
Un cumul total de 76.6 mm (dont 75.2 mm avant le 20) cela reste assez proches des normales, mais la période depuis 10 jours risque de perdurer.

Précipitations en janvier 2023

2022 en chiffres

Nous voilà en 2023 c’est donc le moment de voir l’année 2022 en chiffres pour ma station météo installée au Nord-Est de Bourg-en-Bresse.

Températures :

Dans tout le reste de cet article les comparaisons aux normes font références aux normes 1991-2020

En 2022 la température moyenne a été de 13.4°C, pour une norme de 12°C, elle a donc été plus douce de +1.4°C.
Comme de nombreuses stations du département cette année 2022 a été donc la plus chaude jamais mesurée dépassant 2020 avec 13.2°C.

Seulement 3 mois sur les 12 ont été sous les normes, parfois de très peu comme le mois de septembre qui aura été seulement de -0.2°C et avril de -0.5°C.
Le mois le plus frais aura été janvier avec -1.8°C sous les normes, au contraire le plus doux et de très loin, le mois d’octobre record avec +4.6°C au-dessus des normes.
5 mois ont été au-dessus des 2°C/normes ce qui continue de dire que cette année 2022 aura journée presque toute l’année dans l’exceptionnel.
Même le mois de décembre qui aura commencé avec 18 jours sous les normes, la douceur exceptionnelle des derniers jours auront fait monter l’anomalie à +1.3°C.

En titre de comparaison à gauche le même graphique mais cette fois-ci avec les anciennes normes 1981-2010. le bilan est beaucoup plus doux, seul janvier résiste à la fraicheur avec -1.3°C sous les normes, mars et septembre repassent dans le positif créant une série de 11 mois dans le positif.

En cette fin d’année j’ai ajouté la colorisation d’un graphique déjà existant sur le site pour permettre de mettre plus en valeur les coups de chaud/coup de froid durant cette année 2022.
Les coups de froid ont été minimes, on a la période en janvier, une autre avec les gels d’avril, de la fraicheur fin septembre et le coup de frais début décembre. Pour tout le reste ce sont des coups de chaud, voire canicules.

Récap en quelques chiffres :
– Température moyenne : 13.4°C
– Mois le plus chaud : Aout avec 22.9°C
– Mois le plus froid : Janvier avec 1.3°C
– Température la plus chaude : 38.9°C le 4 aout
– Température la plus froide : -6.4°C le 14 janvier
– Jour le plus chaud : 4 août avec 30.8°C de T moyenne
– Jour le plus froid : 14 janvier avec -3.5 °C de T moyenne
Jour anormalement le + chaud : 28 octobre avec +11.3°C au dessus des normes
– Jour anormalement le + froid : 2 avril avec -8.5°C sous les normes

Précipitations :

Le cumul total de l’année 2022 a été de 780.2 mm une année rythmée par les sécheresses alors que les normes sont proches des 1050 mm / annuel.
Les mois les plus sec ont été respectivement mai avec 12.6 mm juillet avec 16.2 mm et octobre avec 26.2 mm.
Les plus humides sont respectivement novembre avec 118.2 mm, juin avec 113.6 mm et septembre avec 109 mm.

Récap en quelques chiffres :
– Cumul annuel : 780.2 mm
– Mois le plus pluvieux : Novembre avec 118.2 mm
– Mois le moins pluvieux : Mai avec 12.6 mm
– Jour le plus pluvieux : 19 aout avec 34 mm

Vent :

Comme à son habitude dans le département les vents dominants restent entre le vent de Nord-Nord Ouest et Sud Sud Est.
Sur l’année entière les vents ont été en moyenne de 6.9 km/h c’est légèrement plus que 2021 avec 6.6 km/h mais moins que 2020 avec 7.1 km/h
La rafale la plus forte a été mesurée 2 fois avec 66 km/h le 8 avril et le 20 mai.

Le mois de mai sera le + ventée avec une moyenne de 8 km/h et un vent de nord dominant.


Récap en quelques chiffres :
– Moyenne annuelle : 6.9 km/h
– Mois le plus venteux : Mai avec 8 km/h
– Mois le moins venteux : Août avec 5.5 km/h
– Rafale la plus forte : 66 km/h le 8 avril et 20 mai

Bilan octobre 2022

Voici le bilan météorologique de ma station météo installée au Nord-Ouest de Bourg-en-Bresse pour le mois d’octobre 2022. Avec les premiers indices publiés sur le dernier article, aujourd’hui je vous montre en détails les valeurs complètes de ce mois HISTORIQUEMENT chaud, le plus chaud jamais mesuré.

J'ai passé ces derniers jours/semaines à ajouter de nouveaux graphiques sur mon site pour permettre de voir plus simplement les données de ma station météo particulièrement au niveau annuel/mensuels. Vous en verrez certains screen sur cet article vous pouvez tous les voir et jouer avec les données ici => https://planete-meteo.com/graphiques-detailles.php
Observations à Bourg-en-Bresse

Alors que les températures du mois d’octobre commençaient assez bien jusqu’au 14, avec des températures assez proches des normales. Seuls le 1er et le 10 avec respectivement -4 et +4.4°C sur la normale, étaient assez écartés, mais cela reste limité sur une journée. Cela s’apparente à de la variabilité météo totalement classique.

En revanche, pour la suite tout s’est emballée, flux de sud persistant, très persistant, des températures supérieures à 20°C l’après-midi pendant 15 jours d’affilées, dépassant par 3 fois les 25°C.
Des températures minimales très douces entre 15 et 19°C, seuls 2 jours passent sous les 10°C de justesse !

On le remarque sur ce graphique encore plus la part très importante du vent de SSE qui a perduré les 15 derniers jours d’octobre sans failles. Une fréquence qui dépasse largement les 50% pour le mois, les autres directions sont presque inexistantes.

Statistiques des valeurs mesurés en octobre :
20 jours avec une T°C > 20°C (seuil de douceur).
3 jours avec une T°C > 25°C (seuil de chaleur).
8 jours avec une T°C < 10°C (seulement 2 du 15 au 31).
– jour le plus froid le 1er avec 10.9 °C de moyenne.
– jour le plus chaud le 28 avec 21.2°C de moyenne.
– rafale de vent la plus forte le 23 avec 56.3 km/h.

Pour un petit rappel, le mois d’octobre est un mois descendant, ce qu’il veut dire que les températures du début du mois sont en moyenne plus douces que celles en fin de mois. Exemple la moyenne un 1er octobre est proche des 15°C alors que celles d’un 31 octobre est sous les 10°C, donc un peu plus de 5°C en moins sur la moyenne.
Les normes utilisés sont les normes 1991/2020 qui ont été mises à jour en ce milieu d’année, des normales qui sont donc déjà bien plus douces que les normes utilisés précédemment 1981/2010.

Récap Tn/Tx à Bourg en Bresse

Cette normale de température est affichée en bleu sur le graphique ci-dessus, ce sont les températures que l’on devrait avoir normalement en ces jours d’octobre.
Sur les 15 derniers jours du mois d’octobre les températures se sont tellement envolées que même les températures minimales étaient au-dessus des normes des températures maximales ! Seuls 3 jours de cette seconde moitié de mois ont réussi a atteindre la zone bleu.
Cela était dû à l’arrêt temporaire du vent pendant la nuit pendant quelques heures, laissant se former des inversions thermiques en plaine avant que celui-ci reviennent de plus belle.

Anomalie journalière pour octobre 2022 à Bourg-en-Bresse

On se retrouve donc avec des températures très largement au-dessus des normes, généralement comprises entre 6 à 11°C au-dessus des normes !
A titre de comparaison, pour le jour le plus chaud de cette année en pleine canicule avec 23°C le matin et 38.9°C l’après-midi l’anomalie n’a été “que” de 9°C
Pas de records mensuel de chaleur pour ce mois d’octobre 2022, pour une raison simple comme on l’a expliqué plus haut les mois d’octobre sont des mois descendant. Les records mensuels d’octobre dans l’Ain datent tous d’une 1er semaine d’octobre entre 27 et 29°C, là ou le soleil est au plus haut et des journées plus longues. En revanche les 25°C les plus tardifs de l’année ont étés mesurées sur le département ce 28 octobre, l’ancien record datait du 26 octobre 2006 pour la station d’Ambérieu en Bugey.

Anomalie annuelle en 2022 à Bourg-en-Bresse

L’anomalie d’octobre atteint la valeur faramineuse de +4.6°C, c’est plus du double des anomalies mensuelles des mois de cet été les des canicules (Juin, Juillet, Aout).
Ce mois d’octobre atteint donc une température moyenne de 17°C pour une normale de 12.4°C (+4.6°C/normes). Cette température est plus haute que la température maximale moyenne normale en octobre. Cette valeur dépasse aussi la température moyenne de septembre (16.7°C) et serait encore légèrement trop chaud pour un mois de septembre (normale 16.8°C).
Si l’on prenais seulement les 15 derniers jours, la température normale correspondrait à un mois de juin, avec des pic temporaire de chaleur de début juillet.
Ce mois d’octobre devient donc le mois d’octobre le plus chaud jamais mesuré.
La moyenne des températures minimales est de 13°C (soit plus haut que la température moyenne normale !) au lieu de 8.5°C (+4.5°C / normes).
La moyenne des températures maximales de 21.4°C au lieu de 16.4°C (+5°C).

Précipitations, la séchresse perdure

Le mois d’octobre continue dans la lignée de l’année 2022, très sec, seulement 26.2 mm sur le mois. Il ne reste que 2 mois pour rattraper l’énorme manque annuel pour arriver à une norme d’à peu près 1050 mm, soit l’équivalent de ce qui est tombé ces 10 derniers mois en 2 mois … C’est à dire impossible, on peut déjà prédire que 2022 sera sous les normes, maintenant à savoir de combien. Le mois de novembre est un des mois les plus pluvieux pour Bourg-en-Bresse en temps normal avec près de 110 mm, suivi d’un mois de décembre à 86 mm. Même si ces 2 derniers mois sont dans les normes, l’année 2022 restera historique au niveau de la sécheresse.
A titre de comparaison l’année dernière en 2021, une année plutôt humide, fin octobre nous étions à 1193 mm, et nous avons terminés l’année à 1442 mm

Cumul de précipitation à Bourg-en-Bresse
Au niveau départemental/national

Au niveau de l’ouest du département sur les stations Météo France, même constat températures excessivement douces avec des anomalies > 4°C
Dans l’est du département l’anomalie est très présente là aussi, mais à un niveau plus faible dû à des nuit plus plus fraiches dû à l’absence de vent de sud.
Vous pourrez aussi retrouver le bilan climatologique de la station amateur toute proche d’ici les prochains jours à Viriat (01) https://www.meteo-viriat.fr/

Tableau climatologique météociel.fr

A noter que les données de la station de Météo-France d’Ambérieu en Bugey ne sont pour le moment pas complètes due à une défaillance du capteur température entre le 20 septembre et le 13 octobre 2022 (importante surchauffe), une partie des données de septembre ont été corrigées jusqu’au 29, mais les données suivantes ne sont pour le moment pas validés comme on peut le voir sur météociel.fr.
On voit donc fleurir sur les réseaux sociaux, ou journaux des données totalement farfelues de cette station alors que les données ont été supprimées sur les sites tel que Météo France ou Météociel depuis le milieu du mois d’octobre.

Données mensuelles Ambérieu en Bugey sur Météociel.fr

Au niveau national, on remarque que l’Ain est dans une des régions les plus impactés par l’anomalie de chaleur, qui se situe entre une ligne du Sud-Ouest au Nord-Est.
Les vallées du massif centrales ont été encore plus impactée par l’effet de foehn quasi constant pendant 15 jours et des températures frôlant les 30°C et des anomalies > 5°C.

Ecarts à la moyenne température France

Avec une anomalie nationale de +3.5°C Ce mois d’octobre 2022 deviens donc le mois d’octobre le plus chaud jamais mesurée en France, explosant les anciens records.

Ecarts à la moyenne pour les mois d’octobre en France

Mois d’octobre 2022 exceptionnel

Températures EXCEPTIONNELLES pour cette période de l’année !

Vous l’avez peut être (ou pas) remarqué mais nous allons bientôt être en novembre et les T°C sont dignes d’un mois d’été ! L’anomalie chaude que nous connaissons depuis le 12 octobre est la plus importante de l’année et ce n’est pas terminé.

Graphique des températures moyennes journalières comparé aux normes 1991/2020

Avec les données de ma station à Bourg-en-Bresse, sur une semaine les températures moyennes se classent à peu près aux normes d’un 20 juin ou d’un 30 Août avec des pointes journalières dignes d’un début juillet !

Anomalie des températures journalières comparée à la norme 1991/2020

Au 26 octobre l’anomalie des températures moyennes du mois d’octobre est de +3.6°C/normes avec 16.5°C L’anomalie sur les températures maximales est de +4.1°C/normes avec 21°C Vous remarquerez que la température moyenne actuelle est équivalente aux Tx moyennes normales

Bilan au 26 octobre des anomalies à ma station météo à Bourg en Bresse

En prenant le graphique de la température, en y ajoutant les normales Tn/Tx, on remarque que sur 14 jours seulement 2 jours ont vu temporairement la nuit ces valeurs atteintes (zone verte). Pour le reste, les températures sont supérieures aux normes des températures maximales MEME LA NUIT !

Graphique des 14 derniers jours de la température

A titre de comparaison par rapports aux normes saisonnières, l’épisode de chaleur que nous connaissons actuellement dépasse les 3 canicules de cet été et l’important coup de chaud de Mai ! Hélas ce n’est pas fini, les derniers jours d’octobre seront extrêmement doux !

Prévisions :

Aucune pluie en vue, et des températures qui vont encore grimper. A 850 hPa (1500m) là où à cette période de l’année la neige devrait être aperçue. Les T°C vont s’approcher des 20°C ! Toujours dans un flux de secteur sud avec des poussières de sables dans l’atmosphère

Prévisions à Bourg en Bresse des 10 prochains jours de la température à 850 hPa

23.9°C cet après-midi à ma station sur Bourg-en-Bresse Le seuil de chaleur (25°C) pourra être atteint ce jeudi et vendredi voire même samedi avec un vent de sud faible à modéré. La baisse des températures semble enfin arriver début novembre.

Graphique de la température ce 26 octobre 2022 à Bourg en Bresse

Avec ces températures on est assuré que l’anomalie mensuelle va encore grimper et qu’il est presque possible d’affirmer 5 jours à l’avance que ce mois d’octobre sera record. Nous vivons le mois d’octobre le plus chaud jamais mesuré dans l’Ain jusqu’au prochain …

La nature réagit en conséquence, avec de nombreux arbres en fleurs, des plantes se mettent à pousser, etc … Comme on a pu le voir il y a quelques jours sur Le Progrès https://www.leprogres.fr/insolite/2022/10/16/insolite-un-cerisier-en-fleurs-en-octobre

Le cerisier est en fleurs. Photo Progrès /Hélène DESCOTTES

Amélioration pluvieuse et retour des fortes chaleurs

Intermède plus “frais” ces derniers jours, enfin … plutôt retour à des T°C proches des normales avec seulement +0.4°C à -0.9°C/normes ces derniers jours comparés aux +2 à +10°C du début de mois.
Le mois d’août est actuellement +2.5°C au dessus des normes avec +4.2°C pour les températures maximales (1980-2010). Heureusement les températures minimales limite la catastrophe avec des températures assez fraiches le matin l’anomalie pour les Tmini n’est que de +0.8°C

Anomalie température mois d’aout 2022 à Bourg en Bresse – planete-meteo.com

Du côté de la pluie, elle a été présente sur la totalité du département, mais des secteurs en revanche bien plus sec que d’autres. A ma station NE de Bourg en Bresse le cumul s’élève à 80.8 mm, de quoi limiter temporairement la sècheresse de surface, mais pas en profondeur.
Seulement 30 mm dans le Nord-Ouest de l’Ain et dans le Pays de Gex, 43.6 mm à Viriat.
Il en faudra bien plus et sur de longues durée pour limiter durablement la sécheresse, des semaines et des semaines de pluie au dessus des normales de saison.

Cumul de pluie depuis dimanche 14 aout à Bourg en Bresse – planete-meteo.com

Hélas les prévisions ne sont pas bonnes, retour de l’anticyclone et des très fortes chaleurs. Nous sommes fin août les températures devraient partir nettement à la baisse, c’est le contraire qui va se dérouler. Un nouvel épisode de chaleur va concerner la France.
En plus d’avoir des températures largement au dessus des normales de saison, ces températures très chaude vont contribuer à aggraver la sécheresse, évaporant bien plus rapidement la pluie fraichement tombée, et surtout qui dit anticyclone, pas de vraie pluies durable en vue.

Carte anomalie température 850 hPa – GFS – meteociel.fr

Le Sud-Ouest de la France sera comme à son habitude cette année particulièrement impactée, ici dans l’Ain on restera en marge du plus chaud, mais des températures supérieurs à 30°C sont attendues à partir de mardi 23 jusqu’aux orages attendu d’ici jeudi après-midi, à suivre.

Pluies importantes attendues mercredi 17 et jeudi 18 août

Mise à jour 17 août 2022

Les dernières prévisions sont très compliquées, la première perturbation est passé ce matin , mais un peu ridicule par rapport à ce qui était prévu, voyez vous l’image radar à 7h ce matin ci-dessous.
Seulement 4.8 mm à ma station à Bourg en Bresse, 4 mm à Viriat, 2.2 mm à Marlieux et le reste très faible souvent sous les 2 mm voire rien du tout… Ridicule quoi très loin de ce qui était escomptée.

Radar précipitation 7h – meteociel.fr

Pour les prochaines heures la 2nd ligne orageuse devrait faire un passage dans l’Ain.
Mais là aussi les prévisions sont très volatiles, assez compliqué à cerner.
Voici une prévision qui me semble sera la plus proche de ce qu’on pourrait observer:


Des orages se forment actuellement sur l’est du Massif central et vont transiter vers l’est entre la région Lyonnaise et la Suisse dans l’après-midi. C’est sur cet axe que les orages seront les plus forts. D’autres orages pourront tout de même se développer plus au nord mais plus on se décale vers le nord-ouest du département plus les averses orageuses seront limitées.
Ces orages les plus fort seront accompagnés de grêle et d’importantes lame d’eau pouvant atteindre près de 40 à 50 mm en 1h ! Le risque d’inondations locales sera important.

Par la suite d’autres pluies se formeront dans la nuit et la journée de jeudi sur l’est du département augmentant le cumul avec un risque de près de 70 mm sur les zones en pointillés sur les 48 prochaines heures (d’ici vendredi matin).

Prévisions 17/18 aout 2022

Au vu des dernières observations, de la ligne orageuse ce matin il n’est sans risque que d’autres orages se forment localement forts dans les zones les moins à risque, ou à l’inverse que les orages forts attendus soient bien plus faibles que prévu, à suivre en direct.

Mise à jour du 16 août 2022

Quelques petits changement ces dernières 24h pour la prévision des perturbations pluvio-orageuses attendues mercredi et jeudi.
Dans un premier temps quelques changements dans la temporalité des 2 lignes prévues.
La première dégradation pluvieuse attendue pour la nuit de mardi à mercredi s’est décalé sur la matinée de mercredi et concernera principalement l’ouest de l’Ain.
La seconde qui était attendue pour la nuit de mercredi à jeudi cette fois-ci avancée à l’après-midi de mercredi avec des orages virulents avec des lames d’eau pouvant atteindre les 30 à 40 mm en 1h les orages les plus forts sont attendus sur une bonne moitié est du département de l’Ain pouvant déborder un peu sur la Bresse.

Les cumuls attendu sont légèrement en baisse par rapport au premier passage moins actif, mais pourront être localement très importants en 24h. Le rail des plus fortes précipitations est attendus entre la Côtière et le Haut Jura avec 20 à 50 mm en moyenne, mais il persiste un risque non négligeable d’atteindre les 100mm en fonction des orages de mercredi soir.
Le risque d’inondation sera très élevée sous ces orages avec des sols qui vont avoir du mal à absorber autant de pluie en quelques minutes. Un risque de grêle n’est pas à exclure surtout de la petite grêle, mais qui peut être en importante quantité.

Probabilité précipitation du 17 au 18 aout 2022

Ces cumuls ne prennent pas en compte les averses orageuses attendues dans l’après-midi de jeudi pouvant faire augmenter les cumuls de plusieurs dizaines de mm sous celles-ci.

Article original

Après un mois de juillet et un début du mois d’août extrêmement sec sur le département de l’Ain quelques orages ont été la bienvenue dimanche dernier pour déposer les premières gouttes de pluie depuis de nombreux jours, hélas certaines zones du département n’ont presque rien eu, par exemple le Pays de Gex n’a reçu qu’en moyenne 5 mm, une dizaine pour le Nord-Ouest du département.

Cumuls de pluie mois de juillet 2022 sur certaines stations de l’Ain – meteociel.fr

Cette situation devrait temporairement s’améliorer cette semaine avec des épisodes de pluie localement conséquent.

Mardi soir l’arrivée d’une dépression (Talweg pour les passionnés) apportera un air plus froid de l’ouest, et de notre coté fera remonter un air maritime tropical très humide qui se confrontera à cet air plus froid arrivant de l’ouest.

Carte des vents mardi soir ICON-EU

Cet air tropical maritime aura comme première particularité d’être chargée en humidité, une mer chaude actuellement renforçant ce paramètre, Cela n’est pas une carte des précipitations qu’il y aura au sol mais une carte d’indice des précipitations contenues dans l’atmosphère.

Carte Eau précipitable – ECMWF

Avec cet air maritime tropical c’est une instabilité qui sera aussi apportée de la Méditerranée à la Suisse rendant ces pluies orageuses avec donc des intensités de pluie parfois fortes.

Carte MLCAPE – ECMWF

La conjoncture du phénomène de remontée d’air tropical maritime plus le passage de fronts froid issue de la dépression à l’ouest de la France déclenchera le développement d’orages très pluvieux de la méditerranée (épisode méditerranéen) et remontera la vallée du Rhône jusqu’à notre département.
Les orages les plus forts et les plus pluvieux seront particulièrement sur la basse vallée du Rhône et méditerranée, plus au nord ces pluies seront plus faibles avec un peu moins d’énergie.

La situation reste plutôt bien calée avec 2 passage de front froid c’est a dire 2 épisodes coups sur coup un premier entre le milieu de nuit de mercredi et mercredi matin, un passage bref. Un second dans la nuit de mercredi à jeudi qui pourrait être un peu plus durable et surtout un peu plus actif niveau orageux et des précipitations très intenses en quelques minutes/heures.

Concrètement à quoi devons nous s’attendre en cumul ?

Maintenant viens la question la plus compliqué pour ces épisodes, combien de pluie attendons nous ?
C’est une question qui reste encore difficile à répondre facilement, en effet dans un premier temps le décalage de quelques dizaine/100aine de kilomètre de la dépression à l’ouest change l’axe des précipitations qui remontent de la vallée du Rhône, donc peux jouer un rôle important pour la disparités entre l’ouest du département et l’est.
Le second point qui est compliqué c’est que les modèles réputés fiable en temps normal on une très mal gestion de ces épisodes et des reliefs, certain les voient mais sont encore minoritaire et cela reste des orages donc à quelques kilomètres près on passe de 30 mm à rien.

Aujourd’hui, ce qu’on peut conclure, c’est que l’est du département semble être le plus favorisé avec un axe des plus fortes précipitations situé entre la méditerranée et la Suisse en passant la les Savoie. Avec donc seulement 10/20 mm sur l’ouest de l’Ain et plus de 50 mm dans l’est. Mais il s’est avéré dans le passé que cet axe à moins de 48h de l’épisode peut encore changer et le risque d’un cumul plus fort sur l’ouest du département est encore possible.

Et après tout ca encore de la pluie ?

Il est bien possible que l’épisode se prolonge jeudi soir et vendredi sur l’est du département avec le passage de la goutte froide, des cumuls très importants sont possibles avec certains modèles indiquant 100 à 150 mm supplémentaires, mais cela reste encore un risque faible. a suivre.

Lever de la Super lune des Fraises

En ce soir du 14 juin 2022 a eu lieu le phénomène de périgée-syzygie (le point de l’orbite lunaire est à une distance minimale de la Terre).
Elle est dite “Des Fraises” car elle coïncide avec la saison des fraises

Le temps très ensoleillé qu’on a ces derniers jours coïncide parfaitement avec ce que j’ai voulu faire depuis plusieurs mois, un timelapse du lever de lune près du Mont Blanc, c’est donc parti vers 22h, peu avant le lever de la lune je pose mon appareil photo pour la prendre en photo avec comme premier plan la ville de Genève, et voici des résultats.

Dans un premier temps la voici en photo :

On remarque que le jet d’eau de Genève est illuminé en rouge pour la Journée mondiale du donneur de sang et une toute petite lumière sous le Mont Blanc indiquant l’emplacement du refuge du Goûter

Et en Timelapse :

Episode caniculaire exceptionnellement précoce

EDIT 13 juin 22h :  
Mise à jour sur l'épisode de fortes chaleurs attendu cette semaine dans l'#Ain Une bonne nouvelle: grâce à un décalage vers l'ouest de la goute froide, le pic avec 37/38°C en fin de semaine devrait être limité à 34/35°C 
(L'ouest de la France devrait être impacté de plein fouet par des températures parfois record de +40°C) 
Mauvaise nouvelle: il va perdurer bien plus longtemps 😞.. 
(Le rafraichissement initialement prévu pour la journée de dimanche commence a devenir un lointain mirage avec sur certain modèles aucune amélioration en vue avant une dizaine de jour avec des températures de 20/22°C la nuit et 33/35°C le jour ....) 
A suivre, la situation reste encore sujette a quelques changements. 
Décalage des prévisions entre le samedi 11 et le lundi 13

Article initial :

Vous avez du probablement en entendre parler ces derniers jours, les températures vont très fortement augmenter cette semaine et perdurer plusieurs jours à des niveaux exceptionnels pour ce milieu de mois de juin pouvant dépasser les records mensuels.

Le mois de juin a commencé avec des températures déjà bien supérieurs aux normales avec une anomalie de +1.2°C. Cette anomalie est majoritairement due aux après-midi très chaudes que l’on a connu avec le seuil des fortes chaleurs dépassé le 4 juin avec 30.2°C il a été frôlé la veille avec 29.9°C.

La suite ne fait vraiment pas sourire, ce dimanche les températures devraient dépasser les 30 °C avec un maximum à 31°C sous un beau ciel bleu avant des orages en soirée/nuit.
Pour rappel les normes pour un 12 juin sont de 12.7°C le matin et 23.5°C
Lundi et mardi les températures toujours au-dessus des normes grâce à un petit vent de nord elles plafonneront à 26/27°C

A partir de mercredi 15 juin une goutte froide va se positionner à l’ouest du Portugal pour faire effet de pompe à chaleur sur un air extrêmement chaud d’Afrique pour le remonter au-dessus de la France.

Des modélisations actuellement catastrophiques pour une mi-juin (et même pour un été normal) au niveau des températures.
Dès mercredi le bond des température devrait se faire ressentir avec près de 35°C l’après-midi et va perdurer en s’intensifiant jusqu’au week-end.
Même si c’est encore voué à changement les 37 à 38°C sont attendus pour le début du week-end avant une possible baisse dimanche/lundi.

Des températures qui seront bien entendue très largement aux dessus des normales, en altitude les températures à 850 hPa devraient se situer actuellement à près de 10°C, elles pourraient atteindre les 24 °C !

Au sol alors que les températures devraient être au maximum à 24°C pour un 18 juin, elles sont modélisées à près de 38°C ! Des températures proches voire au-dessus des records mensuels (datant de 2003) ! La canicule de 2019 à la fin du mois j’avais mesuré 36.4°C au maximum à Bourg en Bresse.
Le 22 juin 2003 38.1°C avaient été mesurés à Ambérieu en Bugey.

La vigilance canicule sera probablement de mise, les températures nocturnes pourrait frôler les nuits tropicales avec 17 à 20°C compliquant le rafraichissement des appartements ces prochains jours. à suivre.

Quelques orages et retour aux normes pour les températures de fin mai

Quelques orages, retour d’un air plus frais, un peu de pluie, 6.6 mm mesuré à ma station à Bourg en Bresse ce qui met le ridicule cumul mensuel à 10.2 mm pour mai.
Enfin des retours aux normes pour les températures ces prochains jours !

Le retour aux normes des T° ne suffira probablement pas à limiter l’impact historique de ce mois de mai extrêmement chaud !
Au 23 mai ma station relève une température moyenne de 18.7°C pour une normale de 14.5 °C soit une anomalie EXEPTIONELLE de +4.2°C et +5.7°C sur les Tx

Un retour durable des températures de saison ? Pour le moment sur les prévisions à moyen/long terme les températures semblent retrouver la voie de la raison dans l’Ain avec des T°C de saison pour une fin mai (normale de 11°C le matin et un peu plus de 21°C l’après-midi)

Pour la pluie, hélas pour le moment aucune amélioration prévue, des probabilités proches de 0 pour que la pluie tombe cette prochaine semaine. On espère rapidement une amélioration de ce coté là, et un changement positif sur les prévisions.

Diagramme GEFS

Episodes de fortes chaleurs en Mai !

Episode de chaleur EXEPTIONNEL attendu ces prochains jours par sa précocité, sa durabilité et son étendue géographique !

Masse d’air très chaude à 850 hPa (1500m) prévu sur la France ce samedi 21 Mai


Alors que le début de ce mois de mai sur Bourg en Bresse est brulant avec une température moyenne +3°C supérieurs aux normes avec des températures dignes du plein été. La chaleur en ce milieu/fin de semaine va encore grimper d’un cran pour atteindre des valeurs supérieures aux moyennes d’un mois de juillet/aout.

Anomalie des températures en mai 2022 à Bourg en Bresse

En milieu mai les températures moyennes l’après-midi doivent se situer proches des 20°C, depuis le 7 mai nous dépassons parfois très largement ces températures avec même les 30°C frôlés le 11 mai avec 29.1°C. Tout cela dans une ambiance très sèche avec seulement 2.4 mm mesuré depuis le début du mois !

Ce mardi les températures se rapprocheront des 30°C avec 28 à 29°C l’après-midi en plaine dans l’Ain, c’est à partir de ce mercredi que les températures dépasseront les 30°C et pour plusieurs jours d’affilé, 4 jours d’affilé, quelque chose qui n’était jamais arrivé dans le passé depuis les mesures météorologiques dans l’Ain. Lyon ne l’aura connu qu’une seule fois du 16 au 20 mai 1945.
Mercredi ce sont des températures de 30 à 31°C attendu de même pour jeudi et vendredi avec un vent de sud qui se renforce pour ces 2 jours entre 40 et 60 km/h.
Les nuits seront très douces les températures nocturnes pourraient être même tropicales car pour la nuit de mercredi à jeudi et jeudi à vendredi la température pourrait ne pas descendre en dessous de 20°C !
Le vent ce calme le samedi, les températures auront plus de liberté à grimper, ce jour sera probablement historique avec des valeurs prévues supérieurs à 33/34°C d’après-midi voire localement 35°C près de l’agglomération Lyonnaise soit 13 à 15°C au-dessus des normes de saison !

Températures prévu samedi 21 mai 2022

Des valeurs qui sont supérieurs aux records mensuels d’un mois de Mai dans l’Ain

Records mensuels pour Mai

La fin de l’épisode est entrevue entre la journée de dimanche ou le début de la semaine suivante, mais reste encore assez indécis, les modèles indiquant la poursuite de cette vague jusqu’à dimanche envisage des températures nocturnes exceptionnelles même si elles étaient vues en plein été avec pas moins de 22°C à cause d’un vent de sud qui se renforcerait dans la nuit.

Ensemble GFS des températures prévu

Même si nous ne parlons pas encore de “canicule”, les valeurs seront proches, surtout avec des températures nocturnes parfois tropicales (> 20°C).Il sera difficile d’aérer la nuit pour redescendre a des températures plus supportables, adoptez les bons réflexes.